Une victoire de plus pour les ports français

A la suite de l’adoption le 8 mars par le Parlement européen de sa position sur la réforme portuaire, les députés de la commission des transports ont approuvé à une large majorité l’accord entre le Parlement et le Conseil sur cette réforme.

Pour Renaud Muselier « C’est un accord qui reprend largement les positions que j’ai défendu depuis le début. La liberté d’organisation des ports est assurée. Les petits ports sont exclus des dispositions de transparence financière car elles feraient peser sur eux une charge administrative démesurée. Le pilotage et le dragage ne sont pas soumis au volet libéralisation pour des raisons de sécurité maritime. Les entreprises non françaises de remorquage et de lamanage qui souhaiteraient travailler en France devront battre pavillon français et donc respecter la législation en découlant ».

Renaud Muselier a conclu : « ce dossier entre dans sa dernière ligne droite (un vote en séance plénière est encore nécessaire). Le texte actuel est de bon augure pour le milieu portuaire français, et nous poursuivons notre mobilisation afin que nos positions triomphent lors de l’adoption définitive ».