Oui au Pont Transbordeur !

Inauguré à Marseille il y a près de 110 ans, le Pont transbordeur fait partie intégrante du patrimoine marseillais et du souvenir collectif de notre ville. Sa destruction par une armée allemande aux abois, en août 1944, est restée pour les marseillais une injustice faite à ce qui aurait pu rester un symbole éclatant.

Depuis cinq ans, c’est l’architecte nantais Paul Poirier qui se propose de la réparer, arguments convaincants et dossier solide à l’appui. C’est d’ailleurs un projet que je porte avec lui depuis son origine, car je suis intimement convaincu de son extrême pertinence. Le Pont Transbordeur, reliant les deux forts Saint-Nicolas et Saint-Jean, serait également le trait d’union idéal entre l’histoire de Marseille et sa nouvelle dimension internationale.

Atout touristique d’exception, monument emblématique connu de tous, à l’image de l’Opéra de Sydney ou du Tower Bridge de Londres, le nouveau Pont Transbordeur marquera une nouvelle étape dans le rayonnement de notre ville. Le succès incontestable du MuCEM symbolise cette exigence pour notre ville de se distinguer par ce qu’elle a de plus éminent et de plus marquant.

Le temps est donc venu de ne plus trembler face à un projet aussi essentiel. Ville de Marseille, Métropole, Département et bientôt Région devront unir leurs efforts pour donner à notre ville cette image de marque dont elle a besoin et dont elle peut tirer un profit extraordinaire, à tous les niveaux. Manquer cette occasion serait une faute : Marseille, forte de son histoire, a vocation à se projeter vers son avenir. Nous avons la responsabilité d’en être les acteurs.

Close