Newsletter Renaud Muselier Mars 2015

 

Chers Amis,

Les jours se suivent et se ressemblent quelque peu…

Notre Président et son gouvernement ont vécu le mois de février sous les auspices de l’esprit du 11 janvier ! Diantre, ce n’est pas tous les jours que l’on s’élève dans les sondages sous cette mandature, alors autant faire durer le plaisir. Tout semblait virer au rose pâle en cette période bénéfique, la formidable loi Macron était en passe de devenir le texte fondateur de la Hollandie retrouvée et l’union nationale et républicaine son cortège d’apparat !

C’était compter sans ce feu qui couvait sous la chape de plomb de la communication présidentielle. Les frondeurs ! L’ennemi était à l’intérieur, juste en entrant sur la gauche. Manuel Valls les vit au dernier moment. Il dégaina, plus prompt que son ombre, un 49-3 que d’aucuns croyaient poussiéreux mais qui prouve encore une fois que la Constitution gaulliste de la Vème République avait tout prévu, même le socialisme hasardeux.

Socialisme hasardeux et maladroit quand il s’agit de l’écotaxe dont l'annulation représente un véritable gâchis où l'intérêt du contribuable n'a pas été respecté avec le gaspillage Royal de quelques 85O millions d’euros !

Socialisme amateur quand la France fournit des projets caducs pour le plan Juncker qui s'élève à 315 milliards d'euros. Il ne faut dès lors pas être surpris si la France coiffe le bonnet d’âne du continent européen, c’est peut-être qu’elle le mérite !

Nous avons vu également un socialisme triomphant, à l’annonce des chiffres du chômage, le miracle avait eu lieu, la courbe s’était enfin inversée… En cherchant un peu, nous avions en décembre 2014 : 5 218 200 chômeurs en France métropolitaine et en janvier 2015 : 5.232.100 chômeurs dans cette même France.

Je continue d’appeler ça une augmentation !

Décidément les jours socialistes se suivent et malheureusement se ressemblent…

Close