Newsletter Renaud Muselier #Avril2015

 

Après une première gifle aux municipales, dans un élan d’essence chrétienne, le pouvoir socialiste a tendu l’autre joue pour les européennes…

Comment s’expliquer alors, cette troisième claque départementale si ce n’est par une tendance masochiste ?

Nul besoin d’être extra lucide pour savoir que cela devait arriver.

On ne gère pas un pays à force de valse hésitation ou de Valls obligation !

De petites blagues en inauguration de chrysanthème, d’obsession extrême droitière en anti-sarkozysme primaire le navire socialiste ne pouvait que s’enfoncer dans ce naufrage et la France avec !

Le Président de la République, et son « second » Premier Ministre, subissent un affront national et républicain.

Ils rajoutent à la crise, débâcle, exode et désunion d’une gauche plurielle si singulière.

Dans notre Sud, avec la chute du guérinisme, c’est un pan d’une féodalité crasse qui s’écroule, ce vieux clientélisme disparaît dans les urnes.

Son mentor ne retournera pas pour autant dans l’oubli, il aura tout le temps de s’expliquer devant ses juges…

Néanmoins si nous avons gagné une bataille, le combat est encore âpre !

Cette victoire redonne l’espérance à nos idées, l’esprit d’union doit aujourd’hui prévaloir dans nos actions jusqu’en 2017 et au delà !

Mais avant, durant cette année, nous aurons encore fort à faire, pensons aux prochaines échéances à la fin 2015, c’est déjà demain

Alors, exprimons ce même esprit du 29 mars, gagnons les Régionales, ici et partout en France !

Close