Renaud Muselier craint que le plan Juncker se heurte à l’amateurisme du gouvernement français

Favorable au plan d'investissements de 315 milliards d’euros présenté par le nouveau président de la Commission européenne, le député européen Renaud Muselier craint que ce plan Juncker se heurte à l’amateurisme du gouvernement français :

« Ce plan de relance au niveau européen constitue potentiellement un très bon outil au regard de la conjoncture économique afin prioritairement de doper l’activité et pour faire face à une demande déprimée. Les doutes résident plutôt, selon moi, dans la capacité du gouvernement français à maximiser ces potentiels investissements en matière de transition énergétique, de numérique ou de recherche.

Je crains donc en effet que le plan Juncker se heurte à l’amateurisme du gouvernement français. En tant que membre de la Commission Transports, j’ai pu vérifier depuis mon élection, le 1er juillet dernier, à quel point l’exécutif ne sait pas optimiser les fonds européens disponibles. J’ai notamment interpellé Ségolène Royal, ministre du développement durable, à plusieurs reprises sur le d’un appel à projets visant à améliorer les corridors de transports européens à hauteur de 11,9 milliards d’euros. Je n’ai toujours reçu aucune réponse pour l’instant… Je ne suis donc pas sûr qu’il sache mieux utiliser ce potentiel de 315 milliards d’euros d’investissements…. »

Close