LETTRE OUVERTE A EMMANUEL MACRON

LETTRE OUVERTE A EMMANUEL MACRON

Monsieur le Président de la République,

Vous prononcerez demain au Parlement européen un discours sur votre vision de l’avenir de l’Europe qui marquera le début de grandes consultations citoyennes sur l’Europe dans tous les Etats membres de l’Union européenne.

A un an des élections européennes, et dans un contexte politique international qui n’avait pas connu une telle instabilité depuis bien longtemps, l’Europe entière a les yeux tournés vers vous.

Vous avez fait de l’Europe une priorité de votre action politique. Nous avons pourtant encore du mal à comprendre votre projet, comment vous allez l’appliquer, et avec qui.

Le Parti Populaire Européen est la famille politique des Pères fondateurs de l’Europe. Nous regroupons soixante-dix-sept partis politiques et nous sommes le premier groupe au Parlement européen depuis de nombreuses années.

Nous n’avons pas de leçon de démocratie ou d’attachement à l’Europe à recevoir.

A votre égard, nous sommes pour l’instant face à une tentative avortée de listes transnationales et le rétablissement des listes nationales en France. Une marche arrière et une volonté d’ailleurs étrange de couper les députés européens français de tout lien avec leur territoire et les régions.

Nous allons vous écouter avec attention demain. Nous espérons que vous ne confondrez pas la défense de nos valeurs universelles avec un discours incantatoire qui sonne creux trop souvent.

Au-delà des symboles, il y a une Europe des réalités. Et c’est là que nous attendons des réponses.

Si vous aimez vraiment l’Europe, vous devez alors d’abord le prouver en France en mettant en place une véritable politique de détransposition de toutes les directives européennes qui sont sur-appliquées par le droit français.

Comment expliquer rationnellement à nos concitoyens que la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments fasse 23 pages, et qu’en droit français elle représente plus de 50 textes de lois, décrets, circulaires ?

Comment justifier auprès de nos agriculteurs que dans le cadre de la cueillette des fruits, le droit français interdit purement et simplement l’utilisation d’une échelle ou d’un escabeau alors que les règles européennes limitent cette interdiction aux mineurs de 18 ans ?

Comment faire comprendre au petit chef d’entreprise que ses homologues européens sont exonérés d’une obligation de publication de leurs comptes, alors que la loi française vient la lui imposer ?

Je vous demande donc de lancer un effort national de modification de tous les textes de lois qui sur-transposent le droit européen ! C’est un chantier immense, une révolution juridique, qui nous permettra de revenir à un droit français lisible et simplifié.

Votre élection a prouvé que le peuple français est profondément attaché à l’Union européenne. Mais il a le sentiment qu’elle a perdu ses objectifs initiaux de paix, de prospérité et de liberté en se fourvoyant dans une réglementation incompréhensible.

Votre devoir, notre devoir, est de faire comprendre l’Europe pour la faire aimer.

Ne ratez pas votre rendez-vous avec l’Histoire.

Close