BREXIT OR NOT BREXIT: IL FAUDRA REFONDER L’EUROPE

BREXIT OR NOT BREXIT: IL FAUDRA REFONDER L’EUROPE

Les Britanniques sont appelés aujourd’hui à voter sur le maintien du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne. Il est essentiel pour eux et pour nous qu’ils refusent clairement cette tentation du « grand large » pour s’unir une bonne fois pour toutes au destin de notre continent. Ils semblent s’y diriger et la mort dramatique de la députée Jo Cox, par un de ces détours tragiques de l’histoire, y aura sans doute contribué.

Si le résultat est négatif, s’ouvrira une crise sans précédent pour l’Union européenne et dont les plaies seront longues à panser. Cette construction européenne, porteuse de paix et de prospérité, sera dès lors perçu comme une Europe à la carte où chacun menacera d’un referendum pour obtenir satisfaction. Il faudra donc qu’en cas de sortie du Royaume-Uni, les chefs d’États et de gouvernements donnent l’impulsion nécessaire à une véritable refondation de la construction communautaire.

Une issue positive du vote, voyant le Royaume-Uni rappeler son attachement à l’Union européenne nous réjouirait tous mais pourrait avoir des effets plus pernicieux. En effet, il ne faudrait pas que ce grand OUI fasse oublier tous les NON prononcés ces dernières années par une multitude de peuples européens (français, néerlandais, irlandais etc.). Le risque existe qu’un tel résultat amène les dirigeants européens à croire que l’on peut poursuivre la construction européenne comme avant.

Bien au contraire ! Si les citoyens européens ont le sentiment que l’Union est nécessaire, il faut bien reconnaitre que ces dernières années elle peine à convaincre dans ses réalisations concrètes. Quel que soit le résultat, il faudra donc une nouvelle impulsion. Cette refondation que j’appelle de mes vœux doit consacrer une vision de l’Europe comme puissance : non pas plus d’Europe mais une meilleure Europe. Nous donnons l’impression aux citoyens de nous consacrer à l’accessoire quand l’essentiel nous échappe : renversons la tendance ! L’Union européenne doit se concentrer sur une dizaine de politiques fondamentales (immigration, économie, énergie, transport, recherche...) et y lancer toutes ses forces. À cette condition seule nous permettrons aux citoyens de croire à nouveau à leur destinée commune.

Close