BREXIT : A TOUT MALHEUR IL Y A UN BIEN

BREXIT : A TOUT MALHEUR IL Y A UN BIEN

Chers Amis

A TOUT MALHEUR IL Y A UN BIEN

 

Le Royaume-Uni s’est prononcé pour le grand large et cette déflagration n’a pas fini de créer des remous dans le reste de l’Union européenne.
Cette décision du peuple britannique doit être évidemment respectée mais il faut qu’ils aient conscience que, dans leurs futures négociations avec notre continent, nous ne leur ferons aucun cadeau.

Ils souhaitent partir, qu’ils partent !

Pour ce qui est des conséquences économiques et sociales, ce n’est désormais plus notre problème.
Notre problème le voici : comment empêcher que ce départ ne signe la fin de la construction européenne ?
Le constat est limpide, si nous poursuivons dans la voie actuelle alors l’Union européenne est condamnée.
Les Français, les Néerlandais, les Irlandais, entre autres, ont dans le passé marqué leur défiance vis à vis de la construction communautaire. Il n’y a plus de soutien populaire à l’Union européenne.
Cette absence de soutien est la conséquence de plusieurs années de dénigrement de l’Europe par des politiques, qui ont trouvé le coupable idéal pour justifier de leur incompétence.
Nous avons ainsi ouvert un boulevard aux extrêmes pour remettre au gout du jour le repli sur soi national si meurtrier tout au long du XXème siècle.
L’Union européenne est un projet magnifique, vecteur de puissance pour la France, mais un projet à la dérive.
Il est à la dérive parce que nous avons cessé de faire de la politique pour ne faire que de la gestion, oubliant ainsi que si la gestion nous nourrit, l’idéal nous conduit.
Les Britanniques ont fait un choix.
Qu’on l’approuve ou non c’est un choix courageux. Nous devons à notre tour nous montrer à la hauteur de l’évènement qui se joue sous nos yeux et construire notre propre histoire.
Il est absolument nécessaire de refonder profondément l’Union européenne sur de nouvelles bases plus démocratiques.

Mais surtout, fondons enfin une Europe « puissance », une Europe source de fierté pour tous les peuples européens, une Europe qui ne subit pas le monde mais qui le forge !

Close